Lettre aux membres de la commission Ethique et Tauromachie de la Ville d'Arles
Bonsoir à tous
Après mures réflexions, je voudrais vous faire part de ce constat :
“y a t’il encore un espace de liberté en matière de réflexion ou d’action  taurine dans notre beau pays d’Arles ?
Non ! tout est malheureusement soumis à allégeance  et pas à notre Maire, pour lui on pourrait faire une exception puisqu’il est élu après l’expression du suffrage universel !
Je préfère encore une fois démissionner d’une instance qui va vite être comme les autres privée de sa liberté et donc qui ne pourra plus être porteuse de changement ou d’amélioration du “vivre ensemble notre passion commune en pays d’Arles toutes générations confondues et de la protéger des méfaits de la centralisation du pouvoir et des influences”. Je crains moins les anti !
Dommage, car j’avais enfin du temps n’ayant plus d’obligations professionnelles.
je remercie Patrice pour ses propositions, nous avons fait nos constats sur les mêmes bancs de clubs taurins et de CTEM! Tu as encore des projets :
  • évoquer les cartels d’Arles ?
  • et ceux des villes de la région ?
  • les bodegas
  • la sécurité
Je crois Patrice que tu connais toutes les réponses à tes interrogations et les membres de cette belle assemblée aussi!
Le  seul point qui fait “peur” c’est notre action de conseil auprès du Maire et de ses élus autour du cahier des charges, donc nous sommes d’un coup devenus un espace à convaincre, un espace à conquérir pour mieux nous amener au bon “endroit”
Donc non, pour ma part c’est fini, je n’y crois plus, je ne joue plus
Nous avons eu beaucoup de mal à trouver l’objectif de cette commission, je comprends les interrogations des membres de la CTEM.
Je m’en expliquerai auprès de Mr Le Maire de vive voix puisque c’est une lettre de sa part qui m’a un jour invitée à participer à cette instance
Je vous souhaite beaucoup de courage pour résister et une très belle suite dans vos travaux si vous continuez
Bien à vous
Evelyne Lanfranchi Monleau