pique jacques fuente yembre 02 2003

 Nimes fevrier 2003 novillo de Fuente Ymbro

 

 

les Yeux du Souvenir

 

ces yeux sont verts

verts d'eau des marais au printemps

ses yeux sont fermés sur lui

ces cheveux bouclés d'or et de jais

or et jais des tourments de jadis

ses cheveux sont blancs

difficile d'arrêter le temps

sur tes sourires discrets et aimantés

il fallait piquer des morillos saillants !

un bras d'acier à droite

une main de velours à gauche

les deux sont bien rangés

le long de ton corps pour l'éternité

Au bouvau des Marquises tes jambes sautaient

un Espoir à tes trousses, tu tientais au razet

Tu sautais du cheval pour marquer les oubliés des ferrades

et du cheval tu guidais le sort des vaches braves

par la voix, par les muscles, par ta douceur au masculin

un chemin de vie ...Une Vie arrêtée

qui te conduit aujourd'hui à la chapelle saint julien

à l'ombre des pins

et des vieilles pierres

accompagné de Tous

 

Au bout de la draille des vignes

un coin de repos pour les guerriers

avant le grand voyage vers tes terres révées

 

 

A Claudette, Grégory et Julien

avec toute mon amitié

Evelyne Lanfranchi Monleau